Chronologie de la vie de Jean de La Fontaine.  
1617- Mariage des parents de l'auteur : Charles de La Fontaine et de Françoise Pidoux champenoise d'origine
- Concini est assassiné à la fin de la régence de Marie de Médicis.

1621  - Naissance de Jean De La Fontaine au confins de la Champagne à Château-Thierry le 7 ou le 8 juillet.. Le 8 juillet, son baptême fut célébré à Château-Thierry, (paroisse Saint-Crépin).
Château-Thierry , alors dominée par le château des Bouillon. Aujourd'hui encore on trouve dans l'ancienne rue des Cordeliers, le petit hôtel qui fut la maison natale du poète, et le jardinet où il a joué enfant.
Le jeune La Fontaine mène dans ce gros village une vie d'un bourgeois aisé , son père Charles est Maître des eaux et forêts.

Son père porte le titre de "Conseiller du Roi et maître des Eaux et des Forêts de la Duché de Chaûry" à Chateau-Thierry ainsi que capitaine des chasses.
- Oeuvres de Théophile de Viau.
- La mort du Duc de Luynes - soulèvement et guerre contre les protestants du Béarn -
1623 - Baptême de Claude frère du poète le 26 septembre.
- Avec la préface de Chapelain " Adonis du cavalier Marin " est publié à Paris.
- Procès de Théophile de Viau.
1624 - Richelieu est nommé chef du Conseil du Roi.
1627 - Publication des deux derniers volumes de l'Astrée.
1628 - Mort de Richelieu.
1621 - 1642 -- Le cardinal de Richelieu, ministre de Louis XIII, instaure la monarchie absolue
1629 - Il publie les Fables d' Esope aux éditions trilingue aux enfants des écoles par Jean Meslier.
1631 - Il publie les Fables d' Esope Phrygien tratuites et moralisées par Jean Baudoin.
1635 - création de l' Académie française.
1635 - 1636 - Après avoir accompli ses années de collège à Château-Thierry, là il rencontre François de Maucroix et part certainement poursuivre ses études à Paris.
1638 - naissance du futur Louis XIV
1641 - 27 avril, Jean de La Fontaine est admis à l' Oratoire à Paris Saint-Honoré.
1642 - Mort de Richelieu.
1642 - au mois d' octobre La Fontaine renonce à sa vocation religieuse quitte l' Oratoire et revient à Château-Thierry.
1643 - environ - La Fontaine entend réciter des poêmes de Malherbe et s'éprend de sa poésie.
1643 - Mort de Louis XIII. Régence d'Anne d'Autriche. Installation au pouvoir de Mazarin. Louis XIV est alors âgé de cinq ans.
1645-1647 - La Fontaine entreprend ses études de droit à Paris, en compagnie de ses amis Maucroix, Pellisson, Furetière, Tallement Des Réaux, Cassandre, Charpentier ensuite il fait la petite littérature de la Table Ronde, où il rencontre le poête Chapelain et Conrart. Après ses études de droit il s'inscrit en tant qu' avocat en la cour du parlement de Paris.
1647 - La Fontaine âgé de vingt-six ans, pour certainement des raisons financières, son père le presse d'épouser une fille de bonne famille alors âgée de quatorze ans et demi, Marie Héricart et  Jean de la Fontaine s'installent à Château-Thierry. Ils auront un fils, Charles.
1646 - Il publie des Fables d' Esope traduites par Pierre Millot
1650 - 1653 - Fronde des princes contre le pouvoir absolu.
1652 - La Fontaine achète, à la suite de son père, la charge de maître des Eaux et Forêts de Château-Thierry.
1658 - Mort de Charles, père de Jean et laisse derrière lui, à ses deux fils, une succession difficile.
1658 - 1661 - La Fontaine travaille sur une comédie Clymène qui sera publiée en 1671- il a trente-neuf ans - cette année là, il rencontre un futur génie de son siècle , Racine, qui deviendra un de ses plus fidèles amis .
1661 - Mort de Mazarin. Début du règne sans partage de Louis XIV.
1662 - La Fontaine est condamné à une forte amende pour usurpation de titre de noblesse.
1664 - La Fontaine publie à titre d'essai un conte imité de Boccace - Joconde.
1668 - Parution du premier recueil de Fables au primtemps sous le titre de "Fables choisies mises en vers par M. De La Fontaine. Le recueil est achevé d'imprimer le 31 mars. Ce fût un succès immédiat qui dépassa ses espérances, une deuxième édition parue pour faire face à la demande.
1693 - le 6 janvier, mort de Madame de La Sablière. Le 12 février il reçut le viatique devant une délégation de l' Accadémie venue assister à la cérémonie. Il lui exprima solennellement ses regrets, d' avoir offensé la morale et la promesse de ne plus recommencer.
1695 - le 9 février La Fontaine est pris d'un malaise. Le 10 février, à son ami Maucroix il écrivît une lettre pleine de courage et de résignation. Le 13 avril, alors âgé de soixante-quatorze ans, Jean De La Fontaine mourut à l'hotel d'Hervard, rue Platrière. A sa mort on découvrit qu'il portait un cilice. 

 

Jean de La Fontaine et ses fables vus par...

*** Alphonse de Lamartine : " On me faisait bien apprendre aussi par coeur quelques fables de La Fontaine; mais ces vers boiteux, disloqués, inégaux, sans symétrie ni dans l'oreille ni sur la page, me rebutaient...."
*** Observations diverses sur les fables de La Fontaine.   J'offre aux admirateurs de La Fontaine, par conséquent à tous les âges et à toutes les conditions, un Ouvrage qui m'aurait épargné bien des recherches et procuré de douces jouissances, s'il eût été fait avant moi. Corneille, Racine, Despréaux, Molière, Malherbe lui-même, ont eu leurs Com- mentateurs ; comment se fait-il que La Fontaine n'en ait pas eu?  L'Abbé Guillon  - ( voir les fables).
*** Notes sur les fables de La Fontaine.   Le plus modeste des écrivains , La Fontaine, à lui-même, sans le savoir, fait son éloge, et presque son apothéose, lorsqu'il a dit que, Si l'apologue est un présent des hommes, Celui qui nous l'a fait mérite des autels. par  Sébastien-Roch-Nicolas Chamfort  -  ( voir les fables).
*** Observations et réflexions critiques sur le genre de l'apologue , et en particulier sur les fables de La Fontaine - J'entrepris, il y a de cela bien longtemps, dans l'intérêt de mes élèves et pour ma propre instruction, un examen critique et détaillé du plus étonnant ouvrage de poésie dont se glorifie notre langue M. Decampe.
*** Conjonctures sur les sources où La Fontaine a puisé les sujets de ses fables. Les hommes éclairés qui commencèrent les recherches dont je présente aujourd'hui le résultat s'étoient proposé de mettre les lecteurs à même de comparer les différentes manières dont on avoit traité l'apologue, suivant la diversité des temps, des lieux et des personnes; mais ils avoient bien senti que cette tache seroit impossible à remplir... les sources où La Fontaine a puisé les sujets de ses fables
*** Notice sur les fabulistes par A. C. M. Robert conservateur de la bibliothèque de sainte geneviève. 1825 . La Fontaine ne s'est pas donné pour l'inventeur des fables qui portent son nom ; il les a intitulées : Fables choisies , mises en vers. Ce ne serait donc pas vouloir lui ravir une partie de sa gloire que de chercher les sources où il a puisé ....Notice sur les fabulistes.

A lire aussi :

La notice sur la vie de La Fontaine par Honoré Balzac.
La fable et l'aoplogue : Marmontel.






blog comments powered by