Les Nouvelles
Accueil » lukman » La Femme et la Poule par Loqman

La Femme et la Poule par Loqman

icon-angle-double-right Loqman

Une femme avait une poule qui pondait tous les jours un œuf d’argent. Si j’augmente sa nourriture, se dit-elle, elle pondra deux œufs. Mais lorsqu’elle eut augmenté sa ration, la noule se rompit le jabot, et mourut.

Cette fable signifie :

que beaucoup d’hommes, dans l’espérance d’un gain considérable, perdent le capital de leur bien.

  • Lukman (Locman ou Loqman) ,  La Femme et la Poule.

Autre version : La Femme et la Poule

Une femme avait une poule qui, chaque jour, pondait un œuf d’argent : « Si j’augmente sa  nourriture, se dit cette femme, sans doute elle pondra deux œufs. » Elle l’augmenta donc, mais la poule s’étant rompu le jabot, périt.

Sens moral :

Souvent, dans l’espérance d’un gain considérable, on perd la totalité de son bien.

La Femme et la Poule

La Femme et la Poule

  • Développements des principes de la langue arabe moderne, Auguste F. Herbin, Baudouin, 1803.

 

 

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CommentLuv badge