Accueil » lukman » La Femme et la Poule par Loqman

La Femme et la Poule par Loqman

icon-angle-double-right Loqman

Une femme avait une poule qui pondait tous les jours un œuf d’argent. Si j’augmente sa nourriture, se dit-elle, elle pondra deux œufs. Mais lorsqu’elle eut augmenté sa ration, la noule se rompit le jabot, et mourut.

Cette fable signifie :

que beaucoup d’hommes, dans l’espérance d’un gain considérable, perdent le capital de leur bien.

  • Lukman (Locman ou Loqman) ,  La Femme et la Poule.

Autre version : La Femme et la Poule

Une femme avait une poule qui, chaque jour, pondait un œuf d’argent : « Si j’augmente sa  nourriture, se dit cette femme, sans doute elle pondra deux œufs. » Elle l’augmenta donc, mais la poule s’étant rompu le jabot, périt.

Sens moral :

Souvent, dans l’espérance d’un gain considérable, on perd la totalité de son bien.

La Femme et la Poule
La Femme et la Poule
  • Développements des principes de la langue arabe moderne, Auguste F. Herbin, Baudouin, 1803.

 

 

A voir aussi :

Les deux Serpents

icon-angle-double-right Loqman On vit un jour deux serpents qui se battaient et se mordaient avec ...

Les deux Chiens par Loqman

icon-angle-double-right Loqman Un chien, un jour que ses maîtres donnaient une fête chez eux, sortit ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

CommentLuv badge