Les Nouvelles
Accueil » Charles Perrault

Charles Perrault

Charles Perrault (1628-1703) Élu en 1671 au fauteuil 23 – Académie Française. Issu d’une famille bourgeoise , Charles Perrault est le dernier d’une famille de quatre frères.

Charles Perrault

Charles Perrault

Haut fonctionnaire de Louis XIV, membre de l’Académie française, Charles Perrault fut à l’origine de la querelle des Anciens et des Modernes, qui l’opposa à Boileau alors très réticent et contribua à mettre au goût du jour le genre littéraire des contes. – Il occupe la fonction de commis dans l’administration de la Recette Générale des finances alors dirigée par son frère Pierre Perrault ( 1654 – 1664 ) . Il fait paraître en 1697 les contes du temps passé et cet autre titre magnifique qui devait rester dans l’histoire et dans la mémoire populaire : Contes de ma mère l’Oye.
Son œuvre est réduite car ses Contes de ma mère l’Oye ou Histoires et contes du temps passé , forment un recueil de huit contes merveilleux tous issus du folklore populaire .
-  Charles Perrault est mort en 1703.
– Charles Perrault transforma les conte populaires en chefs-d’œuvre de la littérature française.

FABLES :

  1. Le Coq et le Diamant
  2. Le Singe et le Chat
  3. Le Renard et les Raisins
  4. L’Aigle et le Lapin
  5. Le Loup et le Porc-épic
  6. le Paon et le Geai
  7. L’Aigle et le Renard
  8. Le Chat pendu et les Rats
  9. Le duc et les oiseaux
  10. Le coq et le coq d’Inde
  11. Le Serpent et le Hérisson
  12. Le Paon et la Pie
  13. Le Singe et ses petits
  14. Le Combat des oiseaux
  15. La Poule et les Poussins
  16. Le Renard et la Grue
  17. La Petite Souris, le Chat et le cochet
  18. Le Loup et la tête
  19. Le Paon et le Rossignol
  20. Le Milan et les Colombes
  21. Le Dauphin et le Singe
  22. Le Perroquet et le Singe
  23. Le Singe juste
  24. Les Canes et le petit Barbet
  25. Du Cygne et de la Grue
  26. Le Rat et la Grenouille
  27. Le Lièvre et la Tortue
  28. Le Loup et la grue
  29. Le Milan et les Oiseaux
  30. Le Singe Roi
  31. Le Renard et le Bouc
  32. Le Conseil des Rois
  33. Le Serpent à plusieurs têtes

 icon-angle-double-right Charles Perrault au sujet de La Fontaine :

Charles Perrault a dit : A propos de Jean de La Fontaine, Charles Perrault écrit en 1696 dans « Les Hommes Illustres ». « Il n’inventait pas les fables, mais il les choisissait bien, et les rendait presque toujours meilleures qu’elles n’étaient. Ses Contes qui sont la plupart de petites nouvelles en vers sont de la même force, et l’on ne pourrait en faire trop d’estime s’il n’y entrait point presque partout trop de licence contre la pureté; les images de l’amour y sont plus vives qu’il y a peu de lectures plus dangereuses pour la jeunesse, quoique personne n’ait jamais parlé plus honnêtement des choses déshonnêtes. »

 icon-angle-double-right Sur les contes de Charles Perrault :

Dissertation sur les contes de Perrault par le Baron WALCKENAER. Je me propose d’établir dans cette dissertation que les Contes de fées attribués à Perrault ne sont pas de son invention; qu’il n’a fait, en les composant,, que rédiger des récits transmis par la tradition, qui servaient, de son temps, dans la bouche des nourrices ou des bonnes, à amuser les enfants. Je démontrerai aussi que le merveilleux, sur lequel l’intérêt principal de ces contes se trouve fondé, est bien plus ancien que le siècle où Perrault a vécu ; qu’il a pris naissance en Bretagne ; et je tacherai d’établir l’époque probable de l’invention de ces contes. le Baron WALCKENAER

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CommentLuv badge